Organiser le retour à domicile

Après une hospitalisation, le retour à domicile peut s’avérer problématique pour les personnes âgées. C’est durant la période d’hospitalisation que les solutions adaptées, voire les aides financières, doivent être étudiées pour être mises en place efficacement dès le retour à domicile.

Publié le 

Anticiper pour pallier la perte d’autonomie

Pour les personnes âgées, un séjour à l’hôpital peut engendrer des difficultés temporaires pour se déplacer ou réaliser les gestes du quotidien.

Le retour à domicile doit être organisé le plus tôt possible lorsque le senior est en perte d’autonomie ou fragilisé par l’hospitalisation. Un retour à domicile dans de mauvaises conditions risque en effet de précipiter une nouvelle admission en urgence de la personne âgée.

Voici la liste des points à traiter :

  • Demander la date de sortie prévue
  • Prévoir le moyen de transport pour le retour à domicile
  • Organiser avec l’assistante sociale de l’hôpital le retour à domicile en fonction des ressources et les possibilités d’aides accordées par la mutuelle de santé, les caisses de retraite de base et de retraite complémentaire
  • Informer de la date de sortie le médecin traitant et un(e) infirmier(e) si besoin
  • Prévenir le Service d’Aide à Domicile ou l’aide-ménagère si déjà en place
  • Prévenir la personne de confiance à qui auraient été confiées les clés du domicile pour préparer le retour (réenclencher le chauffage par exemple)
  • Vérifier d’avoir bien obtenu les ordonnances de sorties, résultats d’analyse, radios, prochains rendez-vous
  • Vérifier les prescriptions médicales, soins infirmiers à domicile et matériel médical
  • Anticiper la prescription de matériel médical auprès d’un pharmacien/prestataire
  • Contacter le pharmacien qui pourrait éventuellement livrer les médicaments au domicile

Des personnels peuvent être disponibles pour aider les personnes qui ne sont pas en mesure de traiter tous ces actes.

Demander une aide financière

Des aides financières existent pour contribuer au financement de l’aide à domicile pour une personne âgée. Voici ce qu’il il faut faire selon les cas :

  1. La personne perçoit déjà l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) mais sa perte d’autonomie s’est aggravée.
    Demander une révision des droits. Une visite sera faite au domicile pour évaluer les besoins et élaborer un nouveau plan d’aide. Le délai d’attente pour obtenir cette visite peut être long. Il ne faut donc pas tarder à prendre rendez-vous.
  2. La personne ne perçoit pas l’APA
    Effectuer une demande l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Il existe une procédure pour recevoir l’APA en urgence. Télécharger le formulaire de demande d’APA.
  3. La personne n’a pas et n’aura pas droit à l’APA
    Demander à la Caisse de retraite l’aide au retour à domicile après hospitalisation.

Et en complément

Heures de prestations d’aide à la personne

Il est également possible de demander des heures d’aide à domicile en s’adressant à :

  • La mutuelle santé, pour obtenir des heures complémentaires
  • AGIRC et/ou ARRCO (pour les retraités âgés de 75 et plus ne bénéficiant d’aucune aide financière par la CARSAT, la MSA, le Département) pour obtenir des d’heures d’aide à domicile dans le cadre du dispositif «  Aide à domicile Momentanée  »
    N° Azur : 0810 360 560.

Aménagement du logement

Après une hospitalisation pour chute, la nécessité d’aménagement du logement peut se présenter : par exemple,  remplacer une baignoire par une douche de plain-pied ou d’installer un monte-escalier électrique.

Consulter la rubrique «  Adaptation du logement  ».

Contact