Tribunes

Les tribunes sont l'espace d'expression des différents groupes d'élus

Publié le 

Tribune du Groupe des Elus de la Majorité départementale

La Meuse, une terre généreuse et accueillante

 

La réélection d'Emmanuel MACRON avec plus de 58 % des suffrages ne doit pas nous empêcher de nous interroger sur les résultats de cette élection présidentielle empreinte d'une forte progression des extrêmes, d'une abstention proche des records ainsi que des bulletins blancs ou nuls exprimant de fortes tensions.

Un certain nombre de français résidant en milieu rural se sentent moins écoutés, moins compris et un début de crise de confiance entre les citoyens et le pouvoir semble s'accentuer d'année en année.

Elus de proximité, nous n'avons pas manqué d'attirer l'attention du gouvernement à plusieurs reprises et depuis de longs mois, à travers des motions, sur les problématiques qui touchent la ruralité telles que la désertification médicale, la pérennité des hôpitaux de proximité, la mobilité, la disparition des services publics,... Aujourd'hui, nous, élus locaux, en contact direct avec les préoccupations et les difficultés quotidiennes des meusiens, regrettons l'évolution des normes, des réglementations, des lois, souvent justifiées en milieu urbain mais fréquemment inapplicables ou lourdes de conséquence en milieu rural (urbanisme, eau-assainissement, ordures ménagères,...). Nous souhaitons être davantage écoutés par le pouvoir exécutif afin que cette fracture de confiance entre les citoyens et les politiques s'atténue durablement.

Si la campagne électorale a occupé une partie de l'espace médiatique pendant plusieurs semaines, la guerre en Ukraine reste une des préoccupations des français. Ainsi, la Meuse, terre généreuse, accueille de nombreux réfugiés sur son territoire. Le Conseil départemental a participé à l'organisation de points de collecte et de ramassage de médicaments, de produits d'hygiène de secours, de vêtements,... avec l'appui du SDIS 55, avant que des convois acheminent ce matériel à la frontière ukrainienne. Il a par ailleurs octroyé des subventions à des associations pour soutenir leurs activités de mise à l'abri et d'aide d'urgence aux réfugiés ukrainiens.

Malgré cette ambiance  morose, nous demeurons optimistes et ambitieux pour notre Département. Nous sommes animés par la volonté de favoriser le bien vivre en Meuse et de le faire savoir : avec l'opération "Venez vivre en Meuse" menée par l'agence Meuse Attractivité et la start-up Laou, plusieurs familles issues majoritairement de la région parisienne, en recherche d'espaces et de calme, se sont déplacées dans notre département durant un week-end. Elles ont pu rencontrer différents acteurs de la vie locale et découvrir les atouts de notre territoire. A ce jour, certaines d'entre elles vont rapidement concrétiser leurs projets en s'installant en Meuse. Ce dispositif d'accueil et d'accompagnement de nouveaux arrivants va se poursuivre dans les prochains mois.

Ensemble, soyons les ambassadeurs de notre Département en promouvant ses nombreux atouts. Soyons créatifs et enthousiastes pour l'avenir de notre territoire !

 

Dominique AARNINK-GEMINEL, Gérard ABBAS, Jocelyne ANTOINE, Rémy BOUR, Jean-Louis CANOVA, Danielle COMBE, Sylvain DENOYELLE, Julien DIDRY, Jérôme DUMONT, Francis FAVE, Pierre-Emmanuel FOCKS, Martine JOLY, Jean-François LAMORLETTE, Serge NAHANT, Arlette PALANSON, Isabelle PERIN, Stéphane PERRIN, Véronique PHILIPPE, Sylvie ROCHON, Frédérique SERRE, Hélène SIGOT-LEMOINE, Marie-Paule SOUBRIER, Marie-Christine TONNER, Jean-Philippe VAUTRIN, Benoît WATRIN, Valérie WOITIER

 

Tribune du Groupe des Elus de Gauche et de Progrès

Devant l'urgence environnementale

Alors que le GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) nous rappelle une nouvelle fois que notre planète approche dangereusement de points de basculement vers des conséquences irréversibles, des politiques ambitieuses sont indispensables immédiatement, et chaque action compte pour nous assurer un avenir viable.

En Meuse, nous pouvons nous réjouir des initiatives des collectivité qui irriguent le territoire d'un réseau efficace "Vélo routes - Voies vertes". Mais aussi des actions diverses des bénévoles, qui concourent à la fois à renforcer le lien social et à protéger notre environnement en faisant évoluer nos habitudes écologiques. Nos brocantes, un temps arrêtées en raison de la politique sanitaire, reprennent partout et permettent de réutiliser l'existant au lieu de produire toujours plus, mais nécessitent une importante implication bénévole pour leur mise en place. D'autres modèles innovants apparaissent, comme les Repair Cafés de Bras-sur-Meuse, Bar-le-Duc et bientôt Revigny-sur-Ornain, luttant contre la casse et l'obsolescence programmée. Dans ce même esprit, plusieurs ressourceries émergent partout. Des jardins partagés permettent à ceux qui le souhaitent de manger plus sain, même quand ils n'ont pas la chance de bénéficier d'une maison avec jardin individuel. Cette activité participe à la qualité de la santé alimentaire et au bien-être physique.

Le Département accompagne le développement des sports de nature que notre environnement favorise, au bénéfice à la fois des habitants et du tourisme.

Le soutien qu'il apporte aux associations oeuvrant en faveur de l'éducation à l'environnement et au développement durable dans la Meuse (CPIE, Ecomusée,...) est d'autant plus essentiel qu'il concourt à favoriser l'engagement des bénévoles et octroie aux jeunes générations la culture de la protection de notre planète.

Aux côtés des nombreuses associations impliquées, la démarche engagée par le Département s'appuie sur les collectivités et notamment les PETR (Pôles d'Equilibre Territoriaux Ruraux) : PETR Coeur de Lorraine, Pays Barrois et Pays de Verdun : rénovation BBC, voitures électriques, éducation à l'environnement, conseil aux habitants pour leurs travaux... Faisons le voeu aussi que de nombreuses idées émergent de "Ma fameuse idée #2" au profit de l'environnement et du développement durable de notre territoire.

Que l'on considère notre situation énergétique, la précarisation de nombreuses familles ou le réchauffement climatique, tout concourt à mettre en valeur ces solutions imaginées par des précurseurs et à encourager leur multiplication dans notre département.

 

Benoît DEJAIFFE et Charline SINGLER, Jérôme STEIN et Marie-Astrid STRAUSS, Pierre BURGAIN et Isabelle JOCHYMSKI, Dominique GRETZ et Samuel HAZARD