Forêt

La forêt couvre plus d’un tiers du territoire meusien et rythme le paysage rural du département. Elle constitue une source de revenus pour l’Etat, les collectivités et les propriétaires privés qui, ensemble, essaient d’assurer une gestion durable de ces espaces boisés.

Publié le 

La forêt, patrimoine meusien d’exception

Le département meusien est couvert à 37% (228 000 hectares) par des espaces boisés.

Les essences feuillues dominent 80% de cette surface, les 20% restant sont constitués d’essences résineuses, notamment suite au reboisement des zones détruites par les grandes deux guerres.

Avant le passage de l’ouragan Lothar en décembre 1999, la Meuse était le premier département de production de bois de hêtre de qualité. Cette essence domine les plateaux calcaires du Barrois, du Pays haut et les collines de Meuse.

Parallèlement, le chêne est plutôt installé sur les plateaux de l’Argonne, le Pays haut et la plaine de la Woëvre, il n’est pas rare d’avoir des productions de très haute qualité.

Dans le département, la récolte est valorisée au travers de la production de bois d’œuvre, de bois d’industrie et de bois énergie (y compris bois de chauffage).

Comme au niveau national, les forêts meusiennes ne sont pas épargnées par les changements climatiques et les crises sanitaires qui en découlent. En 2018, le département a vu ses plantations d’épicéas être décimées sous l’expansion des populations de scolytes, un coléoptère ravageur.

Le Département, acteur de la filière forestière

La forêt meusienne est morcelée :

  • 23% de forêts domaniales (appartenant à l‘Etat)
  • 46% de forêts communales
  • 31% de forêts privées

Le Département de la Meuse est lui-même propriétaire de près de 300 hectares de forêts répartis en 7 entités différentes dans le sud du département  :

CommuneForêtSurface
BUXIERES-SOUS-LES-CÔTES / RICHECOURTForêt de MADINE75 ha 57 a
COURCELLES-EN-BARROIS / LIGNIÈRES-SUR-AIREForêt de la FONDATION POINCARÉ14 ha 51 a
LANEUVILLE-AU-RUPTForêt de l’ÉCOLE DESCOMTES30 ha 81 a
MANDRES-EN-BARROISBois de GLANDENOIX60 ha 32 a
MORLEYBois des CRASSES56 ha 15 a
SILMONTBois de LORIOVAL3 ha 64 a
TANNOISBois de BRIFFAUFER49 ha 51 a

Pour protéger et valoriser son patrimoine forestier, le Département s’engage avec l’Office National des Forêts (ONF) par le biais du régime forestier mais également par sa certification PEFC.

Sur le site Natura 2000 du Lac de Madine, la forêt de Madine, véritable berceau de biodiversité, est particulièrement remarquable d’un point de vue environnemental. Elle reste néanmoins vulnérable car impactée par un lépidoptère (la chenille processionnaire du chêne) ce qui en contraint l’accès.

Pour une gestion durable de la forêt privée

La part de forêt privée en Meuse est actuellement très fortement morcelée : plus de 70 000 hectares sont détenus par plus de 30 000 propriétaires. La moitié de ces propriétés font moins d’un hectare et sont parfois morcelées en de multiples petites parcelles… Aussi, près de 20 000 hectares de forêt seraient aujourd’hui délaissés par leurs propriétaires.

Pour lutter contre ce morcellement qui nuit à une gestion rentable de la ressource forestière et pour répondre à une demande toujours croissante, le Département de la Meuse mène depuis 2001 une politique d’aide au Regroupement foncier forestier.

Objectifs :

  • Créer des parcelles de taille suffisante (1 hectare minimum) pour en faciliter l’exploitation
  • Accroître le volume de bois mis sur le marché
  • Assurer une gestion durable des forêts

Moyens :

  • Incitation des propriétaires à vendre, acheter ou échanger de petites parcelles boisées
  • Participation financière aux frais de transaction

Contact