Agriculture

Agriculture

Face au dérèglement climatique et aux nouveaux enjeux réglementaires et socio-économiques, le Département de la Meuse conduit une politique agricole engagée. Il souhaite pérenniser des exploitations agricoles orientées vers la résilience des écosystèmes.

Publié le 

De nouveaux enjeux pour l’agriculture

Depuis de nombreuses années, le Département de la Meuse est aux cotés des agriculteurs de son territoire pour les accompagner dans le développement de leurs exploitations.

Par ailleurs, l’agriculture est un secteur d’activités directement touché par le dérèglement climatique (sécheresse, inondations, …).

L’agriculture doit aussi faire face aux fluctuations des marchés financiers et aux tensions du marché de l’emploi.

L’agriculture : une clé d’entrée pour la transition écologique

Ainsi, le Département a choisi de mener une politique agricole répondant aux nouveaux enjeux écologiques et socio-économiques dans le respect des réglementations :

  • Engagement dans la transition écologique
  • Maintien d’une agriculture dynamique

Une politique agricole engagée

Pour répondre à la problématique climatique, le Département s’est engagé dans une démarche de transition écologique.

Sa nouvelle politique agricole est transversale et coopérative. Elle répond aux attentes de ses interlocuteurs :

  • Pour les agriculteurs : accompagnement à l’adaptation.
  • Pour la population : agriculture en phase avec l’évolution de la société, plus éthique et respectueuse des milieux naturels et du bien-être animal

Une démarche partenariale

La révision de la politique agricole départementale est coconstruite avec les partenaires du territoire :

  • Chambre d’agriculture
  • GDS – Groupement de Défense sanitaire
  • ELIZ
  • Entente de Lutte et d’Intervention contre les Zoonoses
  • Agences de l’eau Seine-Normandie et Rhin-Meuse
  • DDT - Direction Départementale des Territoires
  • Services internes du Département

Des objectifs opérationnels

La politique agricole du Département de la Meuse se concrétise à travers des conventions de partenariats avec le soutien à l’investissement des agriculteurs.

Des objectifs opérationnels ont été fixés :

  • Développer les filières de proximité et de qualité pour répondre aux enjeux de la loi Egalim
  • Soutenir l’innovation et l’adaptation des exploitations et des pratiques agricoles à travers le règlement d’aide départementale
  • Protéger les milieux et la ressource en eau
  • Contrôler les maladies des cheptels et de la faune sauvage (zoonose) et protéger les populations
  • Être cohérent avec les enjeux de solidarité territoriale
  • Sensibiliser les agriculteurs et la population en communiquant et en les informant.

Le Département évaluera l’impact et les résultats de sa nouvelle politique agricole à moyen et long termes.

Le saviez-vous