Site internet E-meuse santé

E-Meuse Santé, un programme ambitieux pour la Meuse

Avec son programme e-Meuse Santé, le département de la Meuse ambitionne de relever les défis d’accès aux soins en territoires ruraux, de désertification médicale, de vieillissement de la population et de développement des maladies chroniques.

Publié le 

E-Meuse Santé est un programme conçu pour assurer l'accès à des soins de qualité, le développement de la prévention et le maintien à domicile, grâce à l’innovation organisationnelle et numérique.

Les innovations du programme constitueront de précieux outils à la disposition des professionnels de santé et des services médicaux sociaux. Elles accompagneront citoyens et patients au quotidien dans leurs parcours de soins.

Déployées et évaluées d’abord en Meuse dans un cadre dérogatoire, les expérimentations seront ensuite étendues en Haute-Marne et en Meurthe-et-Moselle afin d’en valider la robustesse et faciliter la transition de ces produits et services vers les mécanismes de financement et de facturation relevant du droit commun.

C’est toute une filière économique e-santé qui se développera sur notre territoire, dans le Grand Est, et au-delà.

Nos convictions, nos ambitions : le mot du Président

Dans la Meuse, les professionnels de santé, les élus, les tutelles, ont fait la démonstration de leur volontarisme, en réussissant à limiter, voire à contrecarrer, des évolutions démographiques préoccupantes. Aujourd'hui, cette dynamique peut être démultipliée en misant sur le potentiel du numérique et sur notre capacité à concevoir ensemble de nouveaux modèles d'accès aux soins, des parcours décloisonnés.

Une première série de travaux et de réflexions, en ateliers tout au long du printemps 2018 ont fait émerger des ambitions communes d'intégration des innovations organisationnelles et technologiques au profit du maillage du territoire et de la coordination de l'ensemble des acteurs sur le terrain.

Ces ambitions ont été depuis confortées par les orientations prises au niveau national (par exemple le Virage numérique de la Stratégie de transformation du système de santé) et dans le Grand Est (notamment le Projet Régional de Santé 2018-2028).

La transformation numérique de notre environnement économique et social s'accélère et nous incite plus que jamais à engager les mutations attendues au bénéfice de la santé de la population. Là où trop souvent on mesure des inégalités qui se creusent et une désertification qui s'accentue.

Avec le programme e-Meuse Santé, il s'agit d'anticiper les changements fondamentaux d'organisations et de pratiques, de maîtriser les transformations et d'en faire des leviers d'une attractivité renouvelée.

Le Président du Conseil départemental, l'ARS, l'Assurance Maladie, le CEA

E-Meuse Santé, un programme en trois axes

  • Par l’expérimentation, définir les conditions optimales de déploiements de l’innovation numérique en santé depuis la prévention jusqu’au suivi de patients souffrant de pathologies chroniques.
  • Tester des modèles organisationnels et des services innovants portés par les acteurs de terrain issus de ces expérimentations.
  • Évaluer les résultats sanitaires, économiques et sociétaux de cette double approche sur la prise en charge de la santé pour les citoyens des territoires concernés.

Le programme vise à améliorer la qualité de vie des Meusiens notamment en favorisant leur accès aux soins en milieu rural, en s’appuyant sur l’innovation numérique comme levier d’accompagnement pour la mise en place de modèles d’organisation innovants portés par les acteurs de terrain.

Il s’agit de mener des expérimentations et évaluations techniques et médico-économiques à une échelle adaptée sur plusieurs années.

Le suivi des innovations technologiques et organisationnelles sera mené avec des entreprises locales et nationales, les professionnels de santé et les usagers pour démontrer l’usage effectif de ces nouveaux services et solutions, leurs impacts, leur valeur ajoutée.

Un exemple concret

Le Département de la Meuse a expérimenté en 2018 le déploiement d’une solution de biologie délocalisée, commercialisée par la société AVALUN, au sein de 3 EHPAD du sud meusien (Blanpain-Couchot Bar-le-Duc, Vaucouleurs-Void et Ligny-en-Barois) en lien avec le laboratoire d’analyses médicales SYNDIBIO. Le retour d’expériences des infirmier(e)s et des résidents a été positif :

Avantages incontestables pour les patients (prise en en charge plus rapide en cas d’analyse anormale, prélèvement capillaire beaucoup mieux perçu que la prise de sang) et prélèvement plus facile pour le personnel infirmier surtout dans le cas de personnes agitées ».

  • Disposer d’un meilleur accès à des soins de qualité pour les premiers et second recours.

Grâce aux solutions et services mis en place, il s’agira d’obtenir un recul significatif du renoncement au soin, des ruptures dans les parcours de soins et durée de vie autonome au domicile augmentée.

  • Mettre en place une nouvelle organisation de coordination et de coopération opérationnelle du secteur santé/social du territoire.
    Une infrastructure numérique performante doit permettre d’accélérer l’intégration de nouvelles solutions de prise en charge des personnes, de la prévention pour l’ensemble de la population meusienne au suivi en temps réel de patients souffrant de pathologies chroniques.
    Cette mise en place s’accompagnera d’une formation adéquate des professionnels de santé et de la population.
  • Attirer de nouveaux professionnels de santé en milieu rural.
    Les leviers de recrutement seront la création de nouveaux métiers, une meilleure accessibilité d’offre de deuxième recours et une nouvelle attractivité dans un exercice permettant une sécurisation des pratiques et des conditions d’exercice améliorées.
    L’objectif est d’éviter la désertification médicale par le maintien du nombre de professionnels de santé.
  • Faire de la Meuse, de la Haute-Marne et de la Meurthe-et-Moselle des territoires d’accueil des entreprises de la e-santé.
    Les conditions d’attractivité seront effectives avec l’existence d’infrastructures opérationnelles de déploiement de solutions de e-santé, l’accès à des professionnels formés et les modalités d’accueil des entreprises mises en place par l’alliance des collectivités.
    De plus et indépendamment de l’installation d’entreprises, le déploiement de la e-santé doit s’accompagner de la création d’emplois locaux non délocalisables pour suivre les usagers.
    Une hypothèse très conservatrice permet d’envisager plus de 1000 emplois sur le territoire du projet, rien qu’en appui au maintien à domicile des personnes fragiles.

Le département de la Meuse est un territoire qui fait preuve d'une volonté politique affirmée de prise en compte globale : santé, inclusion/lien social, autonomie, qualité de vie.

Les acteurs s’y mobilisent face aux défis démographiques et épidémiologiques.

La mobilisation des Meusiens est elle aussi très forte.

Les professionnels du secteur santé et médico-social agissent depuis 10 ans et ont déjà obtenu des premiers résultats pour l'accès aux soins de premier recours.

La Meuse représente un territoire emblématique du monde rural par ses caractéristiques démographiques, économiques et sociales.

Le département a déjà fait preuve de sa capacité à anticiper les risques d'évolution défavorables en matière de santé/autonomie/qualité de vie.

Les spécificités du territoire en font un bon modèle pour une expérimentation appelée à être diffusée par la suite sur les territoires voisins (Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, etc…).

La Meuse est un territoire connecté, intégré au réseau Très Haut Débit Grand Est.

E-Meuse Santé lauréat de l’Appel à projets Territoire d’Innovation.

Lauréat parmi 24 projets nationaux, e-Meuse Santé bénéficiera pour une période de 10 ans de l’accompagnement et du financement du Programme d’Investissement d’Avenir.

Cette récompense est le fruit d’un travail de près de 18 mois, impulsé et coordonné par le Département de la Meuse et regroupant de nombreux acteurs : la Région Grand Est, les Départements de la Haute-Marne et de la Meurthe-et-Moselle, les Villes de Bar-le Duc et de Verdun, 11 entreprises et start-ups d’innovation numérique, les professionnels et établissements de santé et médico-sociaux, les associations de patients, ainsi que l’Agence Régionale de Santé Grand Est, l’Assurance Maladie, l’Université de Lorraine et le Commissariat à l’Énergie Atomique.

Depuis l’automne 2019, les premiers projets prioritaires ont démarré autour de 4 axes :

  • Les outils de coordination dans un cadre de prévention
  • L’amélioration de l’accès aux soins
  • La prise en charge des maladies chroniques
  • Le maintien au domicile

Destiné dans un premier temps aux adolescents et jeunes adultes, l'application e-Meuse Santé Prévention permettra de leur transmettre des messages de promotion de la santé et de prévention.

Une nouvelle offre d’accompagnement des femmes enceintes complètera également la transformation annoncée du site d’accouchements de Bar-le-Duc en Maison des Parents et des Enfants.

Des actions seront développées pour améliorer la prise en charge et le suivi des maladies chroniques (diabète, maladies respiratoires chroniques, …), notamment vers les patients éloignés de leur centre hospitalier de référence, afin de les aider à mieux vivre au quotidien.

Enfin, les initiatives territoriales de téléconsultations de proximité (téléconsultation dans les EHPAD et développement du télésoin) seront renforcées selon un cadre d’organisation et de coopération fonctionnels ; des expérimentations seront lancées en accompagnement de nos aînés.

    Autour du Département de la Meuse, se sont rassemblés la Région Grand Est, les Départements de la Haute-Marne et de la Meurthe-et-Moselle, les Villes de Bar-le Duc et de Verdun, 11 entreprises et start-ups d’innovation numérique, les professionnels et établissements de santé et médico-sociaux, les associations de patients, ainsi que l’Agence Régionale de Santé Grand Est, l’Assurance Maladie, l’Université de Lorraine et le Commissariat à l’Energie Atomique.

    Un consortium, en cours en création, se composer de 7 collèges :

    • Financeurs : groupes industriels et groupes dans le domaine de l'assurance, mutuelles, CDC
    • Collectivités : Conseil départemental, CODECOM, agglomérations et associations des Maires et territoires
    • Entreprises, prestataires/partenaires, start-ups, groupes dans le domaine de l'assurance et des mutuelles
    • Usagers/patients
    • Professionnels de santé : professions médicales, paramédicales et médico-sociales
    • Etablissements sociaux et médico-sociaux
    • Recherche-formation : Centre d'Energie Atomique, universités, lycées

    Le saviez-vous