Mon département


Retrouvez toutes les informations relatives à l'institution Conseil Général

... Partagez votre retour d'expérience / de test utilisateur, afin que nous puissions améliorer votre portail Internet :

Formulaire de retour d'expérience
Agenda des Musées 2019
Calendrier 2019 sorties nature
Passer le contenu

Devenir assistant familial

Le Département recrute des assistants familiaux pour accueillir les enfants qui lui sont confiés par le juge ou par leurs parents.
 

4 réunions de présentation

  • 10 septembre 2018 matin à Verdun
  • 11 septembre 2018 matin à Commercy
  • 13 septembre 2018 matin à Bar-le-Duc
  • 14 septembre 2018 matin à Stenay

Pour toute demande de renseignements ou inscription :

Un métier à part entière

Les assistants familiaux sont des travailleurs sociaux salariés du Département et bénéficient à ce titre d'un contrat de travail à durée indéterminée. Comme tout salarié, l'assistant familial bénéficie d'une couverture maladie, a droit à des congés payés, cotise pour sa retraite et peut bénéficier de formations. Il peut également obtenir un diplôme d'Etat.

A l'issue d'une évaluation, l'assistant familial est titulaire d'un agrément délivré par la Protection Maternelle et Infantile. Il suit un stage préparatoire à l'accueil des enfants ainsi qu'une formation qualifiante.

Avec l'ensemble des personnes qui résident à son domicile, il constitue une famille d'accueil. Assurer 24h/24 et 7j/7 la sécurité, le bien-être physique et moral d'enfants qui éprouvent souvent toutes sortes de difficultés sociales, affectives, scolaires ou psychologiques nécessite un engagement important et une grande responsabilité qui concerne toute la famille.

 Un métier riche de sens

L'assistant familial est un acteur à part entière du dispositif de protection de l'enfance du Département. Ses missions sont multiples :

  • Il veille à accompagner l'enfant au quotidien
  • Il veiller à respecter ses besoins
  • Il l'aide à grandir et à se construire
  • Il favorise son éveil et son intégration
  • Il l'accompagne dans la compréhension de son histoire et du lien avec sa famille

C'est un métier qui demande un engagement fort et nécessite l'adhésion de l'ensemble de la famille.

 

A savoir

Son salaire est calculé en fonction d'enfants accueillis et de leur durée de présence chez l'assistant familial. Pour un enfant, il est compris entre 1 400 € et 1 650 € nets.


Un investissement de chaque instant

Ce n'est pas un métier que lon fait par défaut. Les enfants accueillis sont fragiles. Il faut les accompagner vers l'autonomie tout en maintenant un lien avec les parents car l'objectif reste toujours de favoriser le retour dans leur famille dès que cela est possible.

Cette profession demande altruisme, non-jugement, capacité de remise en question, patience, temps, disponibilité et mobilité. Sans oublier un sens de l'écoute et de l'empathie.

Un professionnel entouré par une équipe

Il est impératif que le candidat soit titulaire d'un permis B et dispose d'un véhicule car de nombreux déplacements sont à prévoir pour l'assistant familial.

 Il participe à des réunions de service et échange de manière régulière avec les travailleurs sociaux chargés du suivi de l'enfant. Il n'est pas isolé et fait partie intégrante de l'équipe pluridisciplinaire qui intervient auprès de l'enfant.
 

Télécharger le dépliant sur le métier d'Assistant(e) familial(e) ( pdf - 4 Mo)

 

L'aide familiale en Meuse

  • 193 assistants familiaux dont 11 hommes
  • 722 enfants confiés dont 320 chez un assistant familial
  • 70 diplômés
  • 41 en cours de formation

 

Le témoignage de Chantal, assistante familiale depuis plus de 25 ans

Chantal nous explique pourquoi elle a choisi ce métier qui lui apporte énormément au quotidien.

A l'origine, j'étais infirmière libérale remplaçante. Mais je sentais au fond de moi qu'il me manquait ce pour quoi j'étais faite : aider les enfants en difficulté, tout en m'occupant des miens.

Etant enfant, j'allais en vacances chez des amis de mes parents à la ferme. Leur fille était assistante familiale et j'admirais ce qu'elle faisait pour les enfants qui n'étaient pourtant pas les siens. J'ai voulu faire comme elle.

Il faut avoir un grand coeur et c'est ce que les enfants accueillis m'ont déjà dit. Je me suis sentie prête et épaulée par mon mari. Depuis 25 ans, on se complète, il m'épaule, on partage les bons comme les mauvais moments et l'amour des enfants. Il faut être bien entourée car seule, je ne pense pas que j'y serais arrivée.

Ce métier est passionnant et il nous engage entièrement. On nous confie des missions : chaque enfant qui arrive est un nouveau défi pour nous. Il faut l'aider, l'encourager, le rassurer, veiller à son bien-être, le faire grandir dans la sérénité malgré toutes ses difficultés. C'est à nous, assistantes familiales, qu'il revient de les écouter, les comprendre et surtout les aimer. Mais il faut savoir garder un peu de distance car l'enfant qu'on accueille a des parents et une famille. Nous ne sommes que des "remplaçantes" pour un petit bout de chemin dans sa vie. Mais un "je t'aime tata" nous rend tellement fortes. Notre mission est d'être bienveillantes envers eux.

Bien sûr, des difficultés il en existe comme dans tous les métiers. Il faut veiller à ne pas porter de jugement sur une histoire familiale, sur une relation qui peut être complexe entre l'enfant et sa famille. Nous devons au contraire être un trait d'union entre l'enfant et elle. C'est un métier difficile, les enfant demandent beaucoup d'attention, 24 heures sur 24, tous les jours de l'année. Nous faisons souvent abstraction de notre intimité, nous partageons notre propre famille et notre coeur. C'est un beau métier, passionnant, difficile, épuisant mais qui nous apporte tant.