Passer le contenu

Missions

La Conservation départementale des musées de la Meuse acquiert régulièrement des œuvres afin d'enrichir nos collections. Le patrimoine des musées meusiens est aujourd'hui reconnu pour sa richesse et sa qualité.

Régulièrement restauré, ce patrimoine est ponctuellement complété par une politique d'acquisition possible grâce au soutien financier du Fonds Régional d'Acquisition des Musées (F.R.A.M.).

En lien avec les thématiques de nos musées, les œuvres acquises y sont ensuite mises en dépôt.

Conservation, protection et enrichissement

Constituées en 1982, les collections départementales comptent aujourd'hui près de 130 000 objets et oeuvres d'art :

  • un fonds de 1000 aquarelles de Charles Cournault.
  • près de 15 000 maquettes, esquisses de vitraux et verrières provenant de l'atelier des peintres-verriers lorrains Höner, Janin et Benoît, dont l’inventaire, timidement commencé, va s’accélérer à partir de 2004.
  • une collection d'objets et documents historiques sur la guerre 14-18, le fonds Diors, qui regroupe environ 40 000 objets.
  • les oeuvres acquises pour être mises en dépôt dans les différents musées (environ 25 000 œuvres).
  • 48 000 objets et lots d’objets brassicoles.

Ces œuvres sont destinées :

  • à enrichir les fonds des musées municipaux sous forme de dépôts permanents.
  • à permettre la constitution d'un réseau de musées thématiques attractifs. Ces collections sont régulièrement complétées grâce aux donations et à l'active politique d'acquisition menée par le Département de la Meuse, soutenu par le FRAM Lorraine et le mécénat privé.

Valorisation

La Conservation Départementale est également chargée de l'étude et de la mise en oeuvre des programmes de réaménagement et de création d'établissements muséaux :

  • réaménagements :
    • Montmédy (musée Jules Bastien-Lepage, 1983 puis 2007)
    • Commercy (musée de la céramique et de l'ivoire, 1997)
    • Vaucouleurs (musée Jeanne d'Arc, 1997)
    • Stenay (musée européen de la Bière, en 2004-2008)
  • créations :
    • Sampigny (1986)
    • Montmédy (musée de la fortification, 1988)
    • Saint-Mihiel (Musée d’art sacré, 1998)

Diffusion culturelle

Pour que ses efforts puissent durablement porter leurs fruits, la Conservation départementale des musées :

  • conçoit et organise des expositions temporaires (les églises fortifiées de la Meuse, les vitraux patriotiques, les 20 ans du FRAM et Nasium en 2003, une exposition sur les ornements liturgiques meusiens en 2004 et 2005 au Musée d’Art Sacré de Saint-Mihiel, une exposition sur les ivoires japonais en 2005 et 2006 au Musée de la Céramique et de l’Ivoire de Commercy et en 2007 la première grande rétrospective de l’œuvre du peintre meusien Jules Bastien-Lepage à Paris et en Meuse).
  • assure la publication d'ouvrages scientifiques (catalogues) et de plaquettes informatives destinées au grand public, en étroite relation avec la Direction de la Communication du Département.

Documentation

La Conservation Départementale met à disposition des chercheurs et des étudiants sur simple demande :

  • une bibliothèque spécialisée rassemblant près de 3000 ouvrages et des revues spécialisées sur l'art, l'archéologie, l'histoire et la muséologie.
  • une photothèque constituée d’environ 20 000 clichés (diapositives, négatifs, tirages anciens, photographies), qui sera être informatisée dans les années à venir.

Inventaire

La tenue des inventaires des collections fait partie des missions scientifiques de bases d' un musée.

Les inventaires protégent juridiquement les objets en leur donnant un statut d'inaliénibilité et d'imprescriptabilité. Malheureusement, ils n'ont jusqu'à présent jamais été parfaitement tenus à jour, souvent faute de personnel suffisant dans les Musées pour la gestion de ces tâches. Or, la loi 2002 sur le Musées de France nous oblige à avoir terminé les récolements (vérification sur place des objets inscrits à un inventaire) des Musées d'ici 2014.

Inventaire et récolement se mêlent alors pour réaliser aujourd'hui l'informatisation et la numérisation des collections. C'est à ce travail scientifique de longue haleine que se consacrera la Conservation Départementale des Musées de la Meuse jusqu'en 2014. Ceci afin de traiter les 102 000 objets répartis dans le 9 Musées de France dont elle a la charge.